[ALBUM] All Saints, Red Flag

All Saints - Red Flag

Celles qu’on a tant comparées aux Spice Girls sont de retour avec leur quatrième album studio ce mois-ci : le quatuor britannique/canadien All Saints, révélé notamment par les titres Never Ever, Pure Shores et I Know Where It’s At. Dix ans après leur dernier album en date, Studio 1, elles nous proposent Red Flag, accompagné du premier single One Strike.

Je vous avais parlé de ce dernier à sa sortie, au mois de février. Un titre qui m’avait, par ailleurs, instantanément séduit, pour sa production pop légère inspirée des années 90, avec un côté moderne cependant. Eh bien, mon avis n’a pas changé quant à cette chanson, décidément très catchy.

L’opus Red Flag surfe sur cette même veine musicale à l’accent très rétro. On se plaît ainsi à apprécier l’ensemble des titres, qui sont à la fois emprunts de différents styles et de celui propre aux All Saints, qui a toujours fait leur renommée. Et si la plupart des compositions pop actuelles se ressemblent et pourraient être interprétées par n’importe quel artiste ou groupe, ceux du girls band – de cet opus-ci – n’appartiennent qu’à elles seules. Comme quoi, à l’époque actuelle, il est encore possible d’être fidèle à ce qu’on est, musicalement parlant.

Du coup, que penser des pistes qui composent ce Red Flag unique en soi ? Voici mon avis en bref pour chacun d’eux :

  • One Woman Man : le vocoder et l’urbain vont de pair, dans cette chanson qui rappelle Never Ever à certains moments ;
  • Make U Love Me : un mid-tempo entraînant, digne des succès américains actuels, avec un côté répétitif néanmoins ;
  • Summer Rain : les accords de guitare sèche donnent à ce titre des airs d’hymne estival doux, tout en nous ramenant avec nostalgie vingt ans en arrière ;
  • This Is a War : les voix unies des filles lui donnent un côté très fierce, sans lorgner pour autant vers quelque chose de « bourrin » ;
  • Who Hurts Who : une ballade au piano reposante, à l’aspect légèrement mélancolique (Janet, is that you?) ;
  • Puppet on a String : la mélodie urbaine orientale est très entraînante ;
  • Fear : là encore, on sent l’influence de Janet Jackson sur ce mid ;
  • Ratchet Behaviour : le rythme endiablé en fait le meilleur titre de l’opus, tout simplement ;
  • Red Flag : de la pop saupoudrée d’urbain et d’oriental, pour un résultat d’ensemble plaisant ;
  • Tribal : le prochain film bollywoodien a trouvé sa bande originale ;
  • Pieces : une chanson aux accents trip/hop – façon Madonna dans l’album Ray of Light – qui fait du bien aux oreilles.

Cet album est donc varié, mais aussi très risqué en 2016, car il contient très peu de titres commerciaux. Il est également assez inaccessible, même si One Strike donnait déjà un peu le ton.
Par conséquent, on retient surtout que, à défaut de regagner leur succès d’antan, les All Saints se sont bien faites plaisir dans le processus de création de cet opus. Rien que pour ça, je valide !

Pour vous donner (peut-être) l’envie d’acheter l’album, voici deux titres en écoute !

7 commentaires

  1. je suis allé les voir à Londres au koto début Avril car j’attendais leur retour avec grand impatience. J’ai juste adoré leur nouvel album. Et les entendre chanter anciens hits était un peu kif. Ma préférée restera One Woman Man pour sur mais l’album en général est musicalement et vocalement parfait mais en effet pas du tout commercial.
    J’ai déjà ma place pour leur concert en octobre à Londres. Content qu’elle soit de retour.

    1. Ouais j’ai vu qu’elles faisaient une tournée en Angleterre ! Leur album est vraiment bon, aucune chanson n’est à jeter selon moi ! T’as eu de la chance de les voir en live !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *