[ALBUM] Rachel Platten, Wildfire

Rachel Platten - Wildfire

Lorsque j’ai entendu Fight Song pour la première fois, je ne savais pas pourquoi, mais la chanson sonnait familière, de même que cette voix féminine douce et mélancolique. Et j’ai récemment trouvé la réponse : je connaissais déjà Rachel Platten sans le savoir, puisque son titre Begin Again avait servi de bande originale pour un épisode de la série Pretty Little Liars. Soit une belle entrée en matière dans son univers pop féminin frais et éclectique.

Pour vous parler brièvement de Fight Song, c’est un titre que j’ai mis du temps à « apprivoiser ». Car c’est le genre de chanson qu’on a déjà entendue et qui, en même temps, apporte un vent nouveau à la scène pop actuelle. Loin des hits américains bourrins du moment, Fight Song séduit surtout pour son côté « fleur bleue » assumé, en nous donnant envie de nous battre pour ce qu’on aime. Et ce sentiment reste quant à l’album Wildfire, ce qui rend ainsi ce dernier agréable à écouter, encore et encore.

La force de ce disque réside dans le fait qu’il instaure à chaque titre un univers musical propre, malgré leur caractère générique, avec une identité vocale unique cependant. Or il est vrai que ce disque rappelle, par exemple, ceux de Taylor Swift (les premiers, notamment). Rachel Platten nous propose donc un voyage musical aux sonorités pop, mêlées à d’autres styles qu’elle s’approprie à merveille.

Et parmi ces onze autres titres, lesquels retenir ?

  • Stand By You : l’hymne pop par excellence, sur laquelle on chantera forcément à tue-tête ;
  • Speechless : elle nous donne envie de clamer notre amour à la personne qu’on aime ;
  • Beating Me Up : un titre puissant dans la forme et dans le fond, qui s’avère être d’emblée efficace ;
  • You Don’t Know My Heart : on se prend à penser à Avril Lavigne (époques Under My Skin et The Best Damn Thing) et ça fait du bien ;
  • Angels in Chelsea : entêtant, tout simplement (comme le reste de l’album, j’ai envie de dire) ;
  • Astronauts : l’ambiance aérienne s’y prête bien ;
  • Congratulations : c’est sûrement LA chanson qu’on chantera à l’avenir, quand on voudra dire adieu à notre ex.

En revanche, je suis moins emballé par :

  • Hey Hey Hallelujah (feat. Andy Grammer) : le style urbain « à outrance » et la présence d’Andy Grammer donnent envie de zapper ;
  • Better Place : l’un des rares moments « relax » de l’album, mais trop niais pour ma part ;
  • Lone Ranger : le genre de la country s’y prête bien, mais ce n’est pas suffisant ;
  • Superman : chanson un peu clichée sur les bords, mais pas mauvaise pour autant.

En conclusion, c’est un joli album que nous offre là Rachel Platten. En ce monde de brutes, je dois dire que ça fait du bien de voir des disques de ce genre voir encore le jour en 2016. Le succès est sans doute confidentiel, mais elle a conquis mon cœur, personnellement !

Sur ce, je vous laisse écouter quelques titres de Wildfire, afin de vous donner l’envie de l’acheter !… 😉

5 commentaires

  1. L’article est vraiment sympa ! J’ai aussi adoré fight song, je troue qu’elle file vraiment la pêche et qu’on s’en lasse pas …
    Love ! Jone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *