[JEU-VIDÉO] Yoshi’s New Island

Yoshi's New Island - 3DS

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlés de jeux sur 3DS, mes derniers billets parlant essentiellement de jeux sur Wii U. Ayant récemment acheté de nouveaux jeux sur la console portable de Nintendo – à mini-prix, en plus ! –, j’ai décidé de vous donner mon avis à chaud/à froid sur chacun d’eux. Je commence donc avec Yoshi’s New Island.

Pour ceux qui connaissent la série, sachez que cet épisode ne diffère pas trop des précédents, hormis quelques petits changements par-ci, par-là. Pour les autres, la saga Yoshi’s Island est une « extension » de l’univers de Super Mario, où le but est de sauver Bébé Luigi de Kamek et de Bébé Bowser, accompagné de Bébé Mario. Encore une fois, le postulat tient sur un post-it, le scénario également, donc rien de neuf à l’horizon. Cet épisode sur 3DS n’échappe donc pas à la règle et, tout en restant fidèle à ses prédécesseurs, il fait un pas en avant dans l’ »innovation ».

Ce que je veux dire par là, c’est qu’on retrouve ce même graphisme enfantin « au crayon », qui est volontairement propre à la série. Pour moi, c’est ce qui a toujours fait le charme des Yoshi’s Island, ce qui leur permet ainsi de se différencier des autres jeux Mario. Et, dans le même temps, le gameplay en fait systématiquement un jeu Mario classique, en plus de certains personnages et ennemis qu’on retrouve souvent (les cheep-cheeps et les maskass, par exemple). Yoshi’s New Island est donc, de ce côté-là, un nouveau jeu de plateforme sur lequel on s’amuse énormément.

Je parlais également de changements tout à l’heure :
– les graphismes enfantins qui sont plus marqués, notamment grâce à la 3D qui crée, par ailleurs, une agréable impression de profondeur (comme sur les autres jeux 3DS) ;
– les nouveaux « effets de customisation » qui s’ajoutent aux anciens (le marteau-piqueur, par exemple) ;
– les nouveaux ennemis, qui sont les maskass géants (qui permettent d’ailleurs à Yoshi de pondre des œufs gigantesques, afin de débloquer certains passages inaccessibles).
Ce sont les principaux changements. Certes, ils sont minimes, mais importants pour l’ensemble du jeu. Et je trouve qu’ils apportent vraiment une plus-value.

A l’heure où je vous parle, j’en suis au troisième monde et je n’ai pas fini les niveaux à 100% (c’est-à-dire récupérer toutes les fleurs, toutes les pièces rouges et toutes les étoiles). Mais c’est un jeu dont je raffole – comme tous ceux auxquels j’ai joué jusque-là, vous me direz –, et je ne compte pas le laisser de côté avant un bon moment !

Un jeu que j’ai découvert sur le tard, dont je ne regrette absolument pas l’achat.

En bonus : un aperçu de Yoshi’s Island sur la SNES et un aperçu de Yoshi’s New Island, afin de voir l’évolution ! Je précise que les vidéos n’ont pas été faites par moi. À noter qu’il m’a coûté « que » quinze euros chez Auchan. Une bonne affaire, donc !

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *