[CINÉMA] The Age of Adaline

Cela faisait trois ans qu’on n’avait plus vu la belle Blake Lively sur nos écrans ! Et pour son come-back, l’ancienne vedette de Gossip Girl a choisi le rôle d’Adaline Bowman, dans le drame romantique/fantastique The Age of Adaline. Soit une jeune femme qui, après avoir miraculeusement survécu à un accident de voiture, arrête de vieillir et devient, de ce fait, immortelle. Un pitch original en soi, même si le traitement de l’histoire reste classique.

Et pourtant, la beauté (celle de Lively, surtout) et l’émotion sont là, plaçant ainsi Adaline parmi les films les plus marquants de l’année, dans son genre. Grâce à, entre autres, Blake Lively, pour qui le rôle était forcément écrit. Elle a, en effet, un jeu d’actrice singulier, couplé à une voix sucrée reconnaissable entre mille. Une voix sucrée qui, dès le premier son émis, nous envoûte instantanément. Ajoutons sa classe et son élégance naturelles (et les nombreuses tenues qui vont avec), qui en font l’une des actrices d’Hollywood les plus glamours de son époque. Le duo qu’elle forme ainsi tour à tour avec Michiel Huisman (Ellis), puis avec Harrison Ford (William), est empreint de photogénie et digne des plus grands couples du Septième Art. Le scénario, quant à lui, n’est pas surprenant, sauf peut-être à la fin, où le suspense reste entier.

The Age of Adaline a donc peut-être eu droit à une sortie discrète, mais il mérite d’avoir une belle réputation dans tous les cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *