[CINÉMA] The Hunger Games – Catching Fire

The Hunger Games, Catching Fire (1)

Après avoir été « refroidi » par le premier volet, je n’attendais pas sa suite avec grande impatience. Mais en voyant les bandes annonces, vraiment prometteuses, la saga a de nouveau suscité ma curiosité. C’est donc hier soir que je me suis précipité au cinéma pour voir Hunger Games – L’Embrasement, en VOST.

Alors, je vais aller droit au but : ce deuxième film est beaucoup mieux que son prédécesseur, notamment au niveau de la réalisation. Hunger Games a désormais le mérite de ressembler à un véritable blockbuster, et non pas à un film d’auteur, illisible au niveau de ses scènes d’action. On le voit d’ailleurs bien, lors des scènes dans l’arène : la caméra de Francis Lawrence ne « tremble » pas, et, ce à aucun moment, et ça fait énormément de bien aux yeux.
Les effets spéciaux ont également subi un bon lifting : on passe ainsi du « cheap » au grand spectacle d’un réalisateur à l’autre. Et puis, le film dégage une certaine beauté visuelle, en particulier durant toute la séquence au sein de l’arène.

Pour ce qui est du reste, j’ai été ravi de voir que l’esprit du livre avait été bien retranscrit en images. D’ailleurs, durant la séance, c’est comme si je revivais, chapitre après chapitre, ma lecture du roman. Et, cette fois, je me suis vraiment identifié au personnage de Katniss (j’ai d’ailleurs apprécié que le film entier se déroule de son point de vue).
L’Embrasement est également bourré de scènes vraiment fortes (l’émeute dans le district onze, la sentence publique infligée à Gale, et j’en passe).

The Hunger Games, Catching Fire (2)

Quant au casting, il est absolument P-A-R-F-A-I-T, surtout Jennifer Lawrence, qui mériterait bien encore de rafler quelques récompenses en 2014. Elizabeth Banks (excentrique à souhait), Sam Claflin et Jena Malone sont excellents également, sans oublier Philip Seymour Hoffman et Donald Sutherland (même si le personnage qu’il incarne est encore plus détestable dans le livre).

L’ombre au tableau : le pseudo triangle amoureux raté (c’était déjà le cas dans les livres, donc on pardonnera les scénaristes), ce qui fait qu’on ne ressent, à aucun moment, la complicité grandissante entre Peeta et Katniss, ainsi que la tension amoureuse entre cette dernière et Gale.

Pour conclure, je suis de l’avis général : à savoir que Hunger Games 2 est une véritable réussite. Cela va être dur de patienter un an avant de voir le troisième volet !

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *