[SÉRIE T.V.] Homeland (Saison 1)

Après ces nombreuses critiques ciné, l’heure est venue de faire la « pause série » ! Cet après-midi, cap sur Homeland, dont la première saison a été diffusée sur Canal+ fin 2012.

L’histoire, c’est quoi ? Nicholas Brody est retrouvé en Irak, après huit ans de captivité. Accueilli en héros par la foule et la presse, il fait néanmoins l’objet de suspicions de la part de Carrie Mathison, une agent du CIA persuadée qu’il s’agit d’un dangereux terroriste…

Beaucoup de critiques élogieuses, des récompenses par milliers… En bon amateur de séries que je suis, j’étais curieux de voir ce que ça donnait. Autant vous dire, j’ai immédiatement accroché à l’ensemble ! Après, Homeland est encore loin d’être LA série du moment, mais elle se laisse suivre avec beaucoup d’intérêt. Et comme tous ces shows télévisées qui attirent l’œil, elle nous rend accro au fil des épisodes.

Malgré tout, pourquoi je ne suis pas vraiment de l’avis de tout le monde ? Disons que, s’il y a de l’action à chaque épisode, il y a aussi pas mal de temps morts (la plupart sont nécessaires je dirais, notamment pour développer la psychologie des personnages) et c’est vrai qu’on peut regarder sa montre, par moment. Après, c’est peut-être l’effet « saison 1 » qui fait ça. En attendant, même si on devine un peu l’issue de ces douze premiers épisodes, la série parvient néanmoins à nous surprendre à chaque nouvelle révélation, jusqu’à nous faire poser des questions. Et d’ailleurs, on n’a pas encore eu toutes les réponses qu’on attendait, mais elles viendront sûrement plus tard.

Concernant les personnages, ils sont bien aidés par des acteurs du haut de leur forme. À commencer par les deux principaux, Claire Danes et Damian Lewis. La première joue vraiment bien son rôle de femme bipolaire (surtout dans les épisodes onze et douze), accro à son job et déterminée à aller au bout de son idée (au point d’en perdre la raison). Le second n’est pas dépeint comme un méchant ordinaire. Il n’est ni bon, ni mauvais, à vrai dire. Leurs deux rôles sont bien travaillés et bien écrits : on apprend à les connaître à chaque nouveau épisode et, si on arrive à cerner Carrie, on a plus de mal avec Brody (aussi parce que c’est voulu). À l’opposé, dans les pires rôles, je demande la fille de Brody.

La première saison est donc une très bonne entrée en matière. Après, je pense qu’elle sert plus à introduire son univers qu’autre chose, d’où les temps morts. Mais gageons que la saison 2 saura remédier à ça.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *