[CINÉMA] The Adventures of Tintin – The Secret of the Unicorn

Tintin est un jeune reporter assoiffé d’aventures. Cette fois, il s’intéresse à la Licorne, un navire qui renferme beaucoup de secrets. D’ailleurs, il n’est pas le seul à s’être penché sur le cas, puisqu’un certain Sakharine essaie également de déchiffrer l’énigme. Accompagné de son fidèle chien Milou et de son allié, le Capitaine Haddock, Tintin s’engage alors dans une course contre la montre, qui le mènera à quelque chose d’inattendu… et de dangereux !

Honnêtement, l’idée de voir un film Tintin en images de synthèse, qui utilise le (désormais) célèbre système de la motion capture, me faisait très peur. Puis, même si je regardais comme beaucoup le dessin-animé sur France 3, le film ne m’intéressait pas plus que ça. Je partais donc d’avance avec l’idée que cette adaptation live serait décevante. Sauf que Steven Spielberg avait visiblement tout prévu !

Déjà, le générique de début est une jolie surprise visuelle ! J’avoue cependant avoir lu quelques critiques par simple curiosité, et je m’attendais plus à une animation 2D qui allait se fondre progressivement dans une animation en images de synthèse. Il manquait également la fameuse musique du générique du dessin-animé, donc un peu déçu pour le coup. Néanmoins, c’était vraiment amusant de voir les nombreuses références faites à l’œuvre d’Hergé, et de replonger ainsi dans notre enfance le temps de quelques minutes. Dans l’ensemble, ce générique est vraiment bien fait et nous permet de replonger dans l’univers de Tintin.

Après ce court moment de nostalgie, le film commence. Au début de ma critique, je parlais de ma peur de ne pas retrouver l’univers d’Hergé sur grand écran. Eh bien, la motion capture n’était pas une mauvaise idée, en fin de compte ! Car il faut l’avouer : si Steven Spielberg avait finalement décidé de faire de la 3D à partir des dessins de la BD, le résultat n’aurait pas été bien fameux. On finit donc très bien par s’habituer aux « nouveaux » Tintin, Haddock, Dupond / Dupont et Milou. Cela dit, Steven Spielberg ne s’éloigne pas trop de l’œuvre originale, puisque beaucoup de personnages semblent tout droit sortir directement de la BD. Une qualité comme un défaut, parce qu’on a parfois l’impression de voir une simple démonstration de jeu vidéo (du moins, c’est l’effet que ça me fait). Mais d’un côté, il y a clairement cette envie de ne pas vouloir trop dérouter les fans de la première heure, et tant mieux !

L’idée de mélanger trois tomes (à savoir : Le Secret de la LicorneLe Trésor de Rackham Le Rouge et Le Crabe aux pinces d’or) était tout aussi effrayante. Mais encore une fois, c’est très mal connaître Steven Spielberg, ou plutôt son scénariste Edward Wright. Les trois tomes se mélangent finalement bien, même si on a l’impression que tout va trop vite au début. Ce premier volet regorge donc de beaucoup d’action et d’humour (Milou et le Capitaine Haddock m’ont bien fait rire, ainsi que Dupond et Dupont dans le court épisode du pickpocket), mais on aurait aimé qu’il y ait plus de suspense et de tension dramatique. Car dans le dessin-animé, je me souviens que l’accent était davantage mis sur son aspect terrifiant. Cependant, pour un film destiné aux enfants, c’est plutôt pas mal, dans la mesure où le film plaira aux plus petits comme aux plus grands.

Ajoutons à cela des graphismes à couper le souffle. Là aussi, Spielberg a su nous surprendre : en restant ancré jusqu’au bout dans l’univers d’Hergé, il réussit également à nous concocter des scènes d’action spectaculaires. J’ai particulièrement été impressionné par l’épisode flashback « Haddock vs. Rackham Le Rouge », et aussi par la course poursuite en plein Maroc. C’est d’ailleurs à ces moments-là qu’on voit vraiment l’intérêt d’un film comme Tintin.

Moi qui pensais que j’allais être déçu, je suis ressorti de la salle agréablement surpris. Après, je pense que le film « démarre » vraiment à partir de l’apparition du Capitaine Haddock, et que, comme je le disais plus haut, il faut un peu de temps pour se faire à ce film Tintin « nouvelle génération ». Est-ce que ça me poussera pour autant à aller voir le second volet, prévu pour 2012 et reprenant cette fois Les Sept Boules de CristalLe Temple du Soleil et (toujours) Le Trésor de Rackham Le Rouge ? Pas sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *