[SÉRIE T.V.] True Blood (Saison 3)

Alors qu’elle allait lui dire « oui », Sookie apprend que Bill a été enlevé et part alors à sa recherche. Tara ne se remet de la mort d’Eggs, tué par Jason par accident. Ce dernier s’en remet à Andy, qui décide de maquiller ce meurtre en de la légitime défense. Quant à Arlene, elle tombe enceinte, mais ça on s’en fout !… 

Un peu comme tout ce qui arrive dans cette troisième saison de True Blood. En fait, je vous explique vite fait le topo : j’avais commencé à regarder la série l’an dernier les deux premières saisons, que j’avais vraiment adorées. Même s’il m’a fallu un peu de temps pour accrocher à cet univers un peu particulier. J’avais tout enchaîné à la suite et, je ne sais pas pourquoi, j’avais arrêté au début de la saison 3 (par manque de temps, sûrement). Et comme au niveau des séries, c’est très calme en ce moment, j’ai décidé de m’y remettre…

Pour le meilleur, mais aussi pour le pire ! Alors, est-ce que c’est parce que je n’ai pas continué à la regarder, pendant que j’étais encore à fond dedans ? Ou est-ce parce que, justement, cette saison-là est de qualité moyenne ? J’aimerais bien dire un peu des deux, mais je m’en tiendrai seulement à la seconde option.

En fait, le gros souci de ces douze nouveaux épisodes est qu’il se passe trop de choses. Alors que dans les saisons précédentes, la série prenait vraiment son temps pour tout dévoiler, là on sait déjà d’avance ce qui va se passer. Et au lieu d’avoir deux histoires en parallèle, cette fois, il y en a peut-être bien une dizaine. Et bon dieu, qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Une première pour True Blood !

*** Début des spoilers ***

Déjà, il y a l’arc principal. Ça se met très vite en place, certes, mais il nous faut peut-être cinq ou six épisodes pour être vraiment dans le bain. Comme pour le reste, d’ailleurs. Franchement, on s’en fout que Tara se retrouve aux prises d’un vampire psychopathe, que Jason tombe amoureux du jour au lendemain d’une fille-panthère (idiote et tête à claques), que Bill et Sookie jouent une fois de plus à « je t’aime, moi non plus ». Et que dire du dernier épisode, sans aucun doute le plus mauvais épisode de la série à ce jour, où tout n’est qu’une resucée de ce qui a été fait durant les deux premières saisons – Tara qui veut prendre un nouveau départ ? On avait déjà vu ça à la fin de la saison 1.

Je suis également déçu de la manière dont l’histoire des loups garous a été traitée, surtout que j’attendais ça avec impatience, après Twilight et Vampire Diaries.

En revanche, j’ai bien aimé la romance gay-friendly de Lafayette et Jesus, les histoires de famille de Sam (quoique vers la fin, ça s’essoufflait un peu) et le personnage de Jessica (quoique cette dernière fasse, je suis toujours sous son charme). En attendant, au bout de sa troisième année, True Blood commence déjà à faiblir. On avait d’ailleurs déjà vu ça avec Gossip Girl, après son excellente saison 2.

*** Fin des spoilers ***

Après ces éléments négatifs, il y a tout de même quelques points positifs. Car la magie d’une série comme True Blood, c’est que même si elle n’est pas toujours inspirée dans ses intrigues, il y a ce truc qui fait qu’on a toujours envie de connaître immédiatement la suite. Ce qui explique un peu pourquoi j’ai regardé les douze épisodes en un week-end seulement. Et puis, les acteurs sont toujours bons dans leur jeu.

Après cette saison 3 vraiment moyenne, on espère que la quatrième (actuellement diffusée aux États-Unis) saura redorer tout ça ! Et que le plaisir sera toujours là. Mais pour ça, je ne me fais pas trop de souci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *