[SÉRIE T.V.] Nikita (Saison 1)

Avant, Nikita opérait comme tueuse à gages pour une unité secrète du gouvernement américain. Cet organisme, appelé « La Division », a fait tuer son petit-ami. Depuis, elle mène un combat continuel pour détruire ceux qui lui ont tout pris. Pour l’aider, Alex, une ex-junkie, s’infiltre au sein de l’organisme en tant que nouvelle recrue…

C’est moi ou cette saison 2010/2011 a été bonne en matière de séries ? Bon d’un côté, je n’en ai suivies principalement que quatre en tout, or je me suis bien diverti cette année ! Et puis, il faut noter que la CW semble définitivement vouloir s’éloigner de sa recette d’origine, pour nous proposer une formule plus adulte. L’exemple parfait de cette évolution est Nikita, qui met en scène Maggie QShane West et Lyndsy Fonseca (la fille de Katherine dans Desperate Housewives).

Quand on regarde le Pilot comme le reste de la première saison, on sent que tout dans cette série est du déjà-vu et, donc, très prévisible. Et si, au début, je n’étais personnellement pas séduit par ce qu’on me présentait, j’avoue être progressivement devenu un addict de cette série, tout à fait divertissante dans son genre, même si c’est un peu toujours la même chose. J’entends par là que lorsque « La Division » prépare un sale coup, Alex avertit Nikita de ce qui se trame, et cette dernière se débrouille toujours pour que ça tourne à son avantage, après que Michael (son ex-boss) ait tenté de la tuer pour la énième fois. Vous l’aurez compris : Nikita est tout, sauf originale. Pour tout vous dire, je me suis parfois assez ennuyé.

Là où la série se rattrape, c’est avec les épisodes centrés sur Alex, qui est l’une des deux héroïnes. Incarnée par Lyndsy Fonseca (qui a décidément beaucoup de talent à revendre pour son jeune âge), ce personnage nous apparaît comme étant très complexe, tandis que les révélations qui l’entourent sont bien trouvées. Nikita se focalise également sur ses deux autres têtes d’affiche, à savoir le personnage éponyme (même si on aurait voulu voir plus de scènes du temps où elle était encore une tueuse) et Michael. Cela dit, Maggie Q et Shane West sont moins convaincants que leur jeune partenaire prometteuse, de même que le reste du casting, où chaque acteur est cantonné à un rôle stéréotypé. Notons aussi le manque de crédibilité : en effet, il est très étonnant de voir une femme de cinquante kilos terrasser en un rien de temps des mecs qui en font cent. Mais bon, on mettra ça sur le compte de la CW.

Sans être innovante (ce n’est pas ce qu’on lui demande, après tout), Nikita remplit bien son cahier des charges, avec :

  • de l’action : on sent qu’il y a eu un investissement économique conséquent pour le projet ;
  • un peu de romance (mais pas trop, et tant mieux) ;
  • du drame : c’est réussi, de ce côté-là ;
  • du suspense (quoique…) ;
  • de la plastique : étrange, en effet, de voir l’actrice principale se balader une fois sur deux en bikini dans son grand appartement.

On espère juste que le scénario sera davantage travaillé dans la saison 2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *