[CINÉMA] I Still Know What You Did Last Summer

Julie ne s’est toujours pas remise des attaques du tueur, qui ont décimé ses amis Helen et Barry. Quand son amie Carla l’invite à passer le weekend du 4 juillet aux Bahamas, elle voit là l’occasion de se changer les idées. Mais ces vacances de rêve vont vite tourner au cauchemar…

On prend les mêmes (à quelques exceptions près) et on recommence ! Ou on continue plutôt ! Car ça ne servait à rien de reprendre le même schéma scénaristique du premier Souviens-Toi… l’Été Dernier, en mettant en scène les mêmes acteurs. À la limite, avec des nouveaux acteurs, pourquoi pas. En attendant, Jennifer Love Hewitt et Freddie Prince Jr. ont rempilé pour ce second volet avec, à leurs côtés, Mekhi Phifer et Brandy. Derrière la caméra, on retrouve Danny Cannon et, pour le script, le réalisateur s’est reposé sur Trey Callaway. Beaucoup de changements donc, pour pas grand-chose.

Néanmoins, j’ai l’impression qu’une bonne partie du budget a été consacrée à la photographie du film. Alors que le premier volet nous donnait l’impression de regarder un téléfilm du dimanche soir sur M6, on a l’impression ici de regarder un vrai film. D’ailleurs, la réalisation m’a beaucoup fait penser à celle de The Rage – Carrie 2, autre film soi-disant horrifique sorti à la même période. Mais c’est bien le seul atout qu’on peut trouver à cette suite qu’est I Still Know What You Did Last Summer.

Car le reste n’est qu’une succession d’invraisemblances, ponctuées par une fin aussi grotesque que facile sur le plan scénaristique et calquée sur celle du premier volet. En fait, le scénario est une vaste blague dans son ensemble. Durant la première partie du film (les trois premiers quarts d’heure), on a l’impression de voir un thriller pour ados, couplé avec le journal intime d’une jeune fille en fleur adapté sur grand écran. Les américains ont toujours été spécialistes du genre, même si Souviens-Toi… l’Été Dernier 2 n’est pas le pire exemple du lot. Côté suspense, il semble y avoir eu un effort, même si on retombe vite dans un scénario pauvre et sans surprise.

Quid des acteurs ? Eh bien, mis à part notre couple principal, c’est la catastrophe générale. Brandy n’est clairement pas faite pour être actrice, mais vu sa notoriété de l’époque, il fallait bien rajouter une bonne tête d’affiche. Mekhi Phifer joue le cliché du gros black macho jusqu’au bout et c’en est navrant. Mais le pire, je crois que c’est Jack Black. Son personnage ne sert à rien, sauf à nous casser les burnes avec ses blagues à deux francs six sous. Évidemment, vu qu’on connaissait déjà le nom du tueur d’avance cette fois-ci, on savait tôt ou tard qu’il mourrait. Encore une preuve que le scénario était pauvre, et qu’il fallait le meubler avec les premières idées farfelues venues à l’esprit de l’équipe qui a réalisé le film. Là où un autre effort a été fait, c’est dans le twist final. Cette fois, ils ont vraiment voulu « se la jouer Scream » et c’est tant mieux !

Souviens-Toi… l’Été Dernier 2 fait donc parti des suites « qui ne servent vraiment à rien ». Cependant, on a la preuve qu’avec ce film, le pseudo film d’horreur pour ados boutonneux ne date pas d’hier.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *