[CINÉMA] Love and Other Drugs

Homme à femmes et sans perspective d’avenir, Jamie vit au jour le jour. Après avoir été renvoyé du magasin où il travaillait, il décide de se lancer dans la vente de produits pharmaceutiques, ce qui n’est pas vraiment chose aisée. Tout se complique lorsqu’il rencontre Maggie, première fille à résister à ses charmes…

Un film avec Jake Gyllenhaal et Anne Hathaway met forcément l’eau à la bouche. Un film au titre français naze un peu moins : Love, et autres drogues… Mais en passant outre ce détail futile, on se rend compte qu’il s’agit d’une excellente comédie romantique. Pour une fois, on sent vraiment le talent et la sincérité émaner des acteurs. Et bien que la niaiserie semble par moments reprendre le dessus, on se régale ans l’ensemble.

Premièrement, il y a une forte alchimie entre les deux acteurs principaux, qui démontrent une fois encore qu’ils sont talentueux. Jake Gyllenhaal se glisse sans mal dans la peau du mec macho au cœur tendre, tandis qu’Anne Hathaway est en retenue dans ce rôle à la fois simple et complexe. Une prochaine nouvelle nomination aux Oscars pour elle ? Ça se pourrait bien ! Ajoutons à cela un second rôle détonnant (Josh Gad), qui contribue beaucoup à la partie comique du film. Les répliques « assassines », que se lancent tour à tour les personnages de Jake et d’Anne, sont également exquises.

Ensuite, il y a suffisamment de rebondissements pour qu’on ne jette pas un seul regard à notre montre. D’accord, c’est très prévisible, et après ? Dans ce genre de film, ce qui compte n’est pas tant l’histoire elle-même, mais plus ce qu’on en fait. Et je me répète, mais les deux têtes d’affiche y sont beaucoup pour la réussite qu’est Love and Other Drugs.

Choisir les années 90 comme espace temporel était également une bonne idée. Tout y est fait pour qu’on rende hommage à cette décennie comme il se doit : la bande originale (Two Princes des Spin Doctors, par exemple), les jeux-vidéos, la télévision, l’arrivée du viagra… Après, il faut avouer que s’il n’y avait pas eu tous ces petits détails, on aurait cru regarder film se déroulant à l’heure actuelle, sans doute avec d’autres enjeux (médicaux).

En résumé, on rentre dans la salle avec le sentiment que ce Love and Other Drugs sera une simple comédie romantique de plus. On en ressort enchanté et les larmes aux yeux.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *