[CINÉMA] The Twilight Saga – New Moon

Bella continue d’aimer passionnément Edward. Mais alors que c’est son anniversaire, elle sent la mort se rapprocher dangereusement. Son prince charmant et sa famille décident pourtant de lui organiser une fête pour ses dix-huit ans. Et alors que la soirée s’annonçait parfaite en tout point, voilà que Bella se coupe malencontreusement le doigt. Cet incident réveille l’appétit de Jasper, qui ne peut pas résister à la tentation de la tuer. Edward repousse ce dernier in-extremis, mais cela va laisser des séquelles. Quelques jours plus tard, celui-ci annonce à Bella qu’il la quitte…

Ce film a provoqué chez moi une attente immense, du fait d’un buzz marketing phénoménal (et bien pensé). Cette attente fut bien justifiée, par ailleurs, tant la qualité prime sur New Moon, malgré quelques défauts persistants.

Déjà, il faut dire que Chris Weitz est aussi doué que Catherine Hardwicke au niveau de la réalisation et de l’esthétique. Je pense notamment au remake de la scène de la clairière, où Bella et Edward sont allongés dans l’herbe et se regardent passionnément. Je pense aussi à la scène de la falaise. Par contre, je n’ai pas trop aimé la manière dont Chris Weitz disposait les chansons tout au long du film. Par exemple, j’aurais mis Hearing Damage de Thom Yorke juste au moment où Bella décide de se « suicider » (car la chanson s’y prête justement). Ah oui : les lentilles jaunes, ça fait moche, surtout qu’on se demande après comment les vampires peuvent passer inaperçus avec ça ! Alors je prierai David Slade de ne pas répéter cette erreur dans Eclipse.

La romance (impossible) entre Bella et Jacob est très bien amenée, et bien développée également. On sent bien qu’il y a une tension sexuelle forte entre eux deux, ainsi qu’un sentiment d’hésitation de la part de Bella. C’est une histoire d’amour aussi bien traitée, en somme, que celle de Bella et Edward dans le volet précédent. Les effets spéciaux sont bons, même si j’aurais voulu autre chose qu’un « Matrix version vampires contre loups garous ». D’ailleurs, je vais encore émettre une critique, en notant que la transition entre chaque scène est assez mal faite : en effet, on passe d’une scène d’action à une scène de romance en quelques secondes, sans que ce soit vraiment justifié. Mais c’est un peu le problème propre de l’adaptation cinématographique typique d’un livre.

New Moon s’avérait déjà être mon roman préféré de la saga, et le film dont il est tiré lui rend justice comme il se doit. Évidemment, on n’attend pas non plus que ce soit un grand film, puisqu’il s’agit d’un blockbuster avant tout (même si l’esprit du premier Twilight a été conservé). C’est donc dit : ce volet ne m’a pas déçu ! Même si le réalisateur s’est arrangé pour montrer Robert Pattinson et Taylor Lautner torses nus à plusieurs reprises…

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *